27/09/2018
GFME, connaissances
Accueil
Suite
Les plaquettes, la norme, la thrombopénie ou le manque de plaquettes


Plaquettes

Cliquer pour agrandir

Les plaquettes sanguines forment des caillots pour cicatriser les plaies

Qu'est ce que les plaquettes ? des globules blancs à durée de vie très courte, 7 à 10 jours en moyenne

Aussi appelés thrombocytes (thrombose = caillot), les plaquettes sont de petites cellules sans noyau de 2 à 4 microns de diamètre (sauf chez les oiseaux) qui circulent dans le sang et jouent un rôle essentiel dans la coagulation, pour stopper les saignements accidentels. Elles sont formées chez l'homme par de grands cellules souches de la moëlle osseuse, les mégacaryotes. Comme les globules rouges elles circulent dans le sang et sont responsables de sa coagulation pour éviter son écoulement en cas de blessure d'un vaisseau sanguin. Les plaquettes doivent être constamment produite par la moelle osseuse car leur durée de vie est faible, 7 à 10 jours. en moyenne. L'excès de plaquettes, par contre, peut causer des caillots, la thrombose. Le taux de plaquettes varie en cas de grossesse, après un effort, ou en cas de consommation d'alcool.

Valeur normale des plaquettes ou thrombocytes
La valeur normale des plaquettes diffère chez l'homme et chez la femme, il est plus élevé chez la femme. La norme est comprise entre 150 000 et 400 000 par mm3 de sang. Une baisse des plaquettes, appelée thrombopénie, entraîne un risque hémorragique. Une baisse des plaquettes peut provoquer l'apparition de bleus, de micro saignements de nez, les épitaxis ou de gencives. On peut constater des pétéchies ou purpura, petites taches rouges sur la peau. Avec des plaquettes trop basse, des hémorragies plus importantes, digestives, gingivales, nasales peuvent apparaître.

Plaquettes trop basses, la trombopénie, le risque hémorragique

Un nombre de plaquettes insuffisant est appelé thrombopénie, avec un risque hémorragique. La gravité se mesure sur une échelle de toxicité de 1 à 4. La baisse des plaquettes peut provoquer l'apparition de bleus, de micro saignements de nez, les épitaxis ou des gencives. On peut constater des pétéchies ou purpura, petites taches rouges sur la peau. Avec des plaquettes trop basses, des hémorragies plus importantes, digestives, gingivales, nasales peuvent apparaître.

Le dosage des plaquettes
On dose les plaquettes avec une prise de sang, c'est la NFS, numération de la formule sanguine. Une diminution du taux de plaquettes trop important entraîne un risque hémorragique. Une augmentation du taux de plaquettes entraîne au contraire un risque de thrombose par formation d'agrégats plaquettaires

Existe-t-il un médicament pour augmenter les plaquettes ou une méthode naturelle ?
Hélas non. Pour améliorer les plaquttes il faudrait au préalable prélever de la moelle osseuse dans des os plats et la réinjecter. On le fait parfois en prélevant de la moelle avant le traitement surtout chez les enfants. Certains disent qu'il faut manger des haricots verts, mais aucune étude ne l'a confirmé. Il y a une liste de 7 végétaux qui est donnée :
-La citrouille, y compris les graines contenues à l’intérieur, contient des acides aminés et des vitamines essentielles à la formation des plaquettes sanguines.
-Les agrumes, ingérés en quantités modérées, s’avèrent être un bon complément pour la santé sanguine car cela est dû à leur apport élevé en vitamine C, un nutriment essentiel qui augmente la quantité plaquettaire dans le sang.
-La groseille à maquereau d’inde, fruit exotique favorise la santé sanguine et immunitaire car elle contient des vitamines A et C, qui sont impliquées dans la formation de plaquettes sanguines qui protègent le corps.
-Le jus d’aloe vera est depuis des siècles, utilisé pour les bienfaits de la santé humaine par un apport en vitamines et en minéraux essentiels qui aide à purifier et protéger les cellules sanguines.
-Les épinards apportent de multiples bienfaits à notre corps car riches en vitamine K et en protéines, qui jouent un rôle majeur dans la formation de plaquettes sanguines pour empêcher le saignement en cas de blessure.
-La papaye, sa pulpe ainsi que ses feuilles sont utiles pour compléter le traitement des troubles de la fonction plaquettaire. Les jus et les infusions de papaye contribuent à réguler les niveaux de cellules sanguines,
-La betterave rouge a des propriétés antioxydantes qui aident à prévenir la réduction de plaquettes à cause des effets des radicaux libres par les vitamine A, C et K, en plus des minéraux, qui aident à purifier le sang et à réduire la détérioration des vaisseaux sanguins.

La transfusion de plaquettes
Si les plaquettes tombent sous 40.000, l'oncologue peut prescrire une transfusion de plaquettes en intra-veineuse.

Différer la chimiothérapie
En règle générale le nadir des plaquettes, le point le plus bas, se situe vers les 2/3 d'un cycle de chimiothérapie. Mais plus les chimiothérapies s'accumulent plus ce nadir baisse et plus la récupération est difficile. En général on retarde un nouveau traitement de chimiothérapie pour être en remontée de plaquettes avec un nombre suffisant, généralement 110.000 voire plus.

Aplasie médullaire
La chimiothérapie attaque les cellules tumorales mais également les cellules souches de la moelle osseuse et se traduit par une raréfaction quantitative de la moelle osseuse, qui entraine une diminution plus ou moins marquée des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Cette aplasie est généralement temporaire, mais peut dans certains cas devenir durable.


Accueil