15/09/2017
GFME, espoirs

Accueil
Suite
Tivozanib (AV-951) inhibiteur VEGF1-2-3, profil tolérable
Tivozanib un antiangiogénique au profil de toxicité favorable
Le Tivozanib est un nouveau TKI, ciblant VEGR1, VEGFR2 et VEGFR3, et développé dans les cancers du rein métastatiques. Dans cette étude de phase II randomisée suivant un schéma discontinu, ayant inclus 272 patients, le taux de réponse de 24% et la médiane de survie sans progression de 11,7 mois sont assez comparables à ceux rapportés dans l’étude de phase III du Sunitinib avec respectivement 31% et 11 mois chez 335 patients) ainsi que dans celle du Pazopanib, respectivement de 30%, et 9,2 mois, pour 290 patients. Le profil de toxicité apparaît favorable par rapport  aux  deux précédents TKIs avec très peu de toxicité de grade 3 ou 4, moins de fatigue chez 10%, de diarrhée chez 12%, de mucité chez 4%, de syndrome pied-main chez 4%. Sur le plan biologique, il n’est pas retrouvé d’hypothyroïdie mais par contre il faut noter des augmentations des gamma GT chez 17%, de l’uricémie chez 7%), et parfois une hypokaliémie chez 6% et une lymphopénie chez 6%.
Il faut observer que 54% des patients  étaient traités en première ligne. Les résultats de l’étude de phase III seront présentés à l’ASCO 2012.  Ils devraient confirmer les données de tolérance et d’efficacité.

Résultats prometteurs pour l’anticancéreux expérimental tivozanib du groupe Astellas par rapport à Nexavar de Bayer dans le traitement du cancer du rein : un potentiel mondial de ventes de 850 millions de dollars
Le groupe pharmaceutique japonais Astellas et son partenaire le groupe de biotechnologie américain Aveo Pharmaceuticals ont annoncé les résultats d’un essai clinique de phase 3 portant sur 517 patients atteints d’un  de stade avancé et comparant l’anticancéreux expérimental tivozanib au Sorafenib du groupe pharmaceutique Bayer.  Les résultats montrent une absence de progression de la maladie de 11,9 mois chez les patients traités par Tivozanib contre 9,1 mois sous Nexavar. Les résultats définitifs seront présentés en juin 2012 à Chicago au congrès de l’American Society of Clinical Oncology.Astellas a prévu un dépôt de dossier d’enregistrement aux Etats-Unis et en Europe en 2012.

Tivozanib et glioblastome
Cet anti-angiogénique oral pourrait être testé prochainement sur le glioblastome soit à la place d'Avastin, soit en échec d'Avastin.


Page générale