31/03/2019
GFME actualité 546
Page accueil
Suite
Actualité de la recherche scientifique 546 sur les glioblastomes




L'acide Valproïque, comparé aux autres médicaments anti-épileptiques, est corrélé en général à une amélioration de la survie totale et la survie sans progression dans le glioblastome mais les résultats sont pires pour les gliomes de grade II/III traités avec le temozolomide

Actualité n° 546 du 04/02/2016

Actualité précédente 545

Actualité suivante 547

Article original J Neurooncol. 2016 le 1er février.

L'acide Valproïque, comparé aux autres médicaments anti-épileptiques, est corrélé en général à une amélioration de la survie totale et la survie sans progression dans le glioblastome mais les résultats sont pires pour les gliomes de grade II/III traités avec le temozolomide.

Auteurs : Redjal N1, Reinshagen C2, L'A3, Walcott BP3, McDonnell E4, Dietrich J5, Nahed BV3,. 1Department de Neurochirurgie, Massachusetts Hôpital Général, École de médecine de Harvard, 55 Rue du Fruit, Pièce du Bâtiment du Blanc, Grisonne 502, Boston, MA, 02114, USA,. nredjal@gmail.com. 2Department de Radiologie, Massachusetts Hôpital Général, École de médecine de Harvard, 55 Rue du Fruit, 02114, Boston, MA, USA,. 3Department de Neurochirurgie, Massachusetts Hôpital Général, École de médecine de Harvard, 55 Rue du Fruit, Pièce du Bâtiment du Blanc, Grisonne 502, Boston, MA, 02114, USA,. 4MGH Biostatistics Center, Massachusetts Hôpital Général, École de médecine de Harvard, 50 Rue Staniford, Boston, MA, 02114, USA,. 5Department de Neurologie, Massachusetts Hôpital Général, École de médecine de Harvard, 55 Rue du Fruit, Boston, 02114, MA, USA,.

Résumé :

L'acide valproïque (VPA) est un médicament anti-épileptique avec des propriétés inhibitrices de l'histone déacétylase (HDACi). Les HDACi jouent un rôle clé dans le règlement épigénétique d'expression du gène et sont utilisés de plus en plus fréquemment comme médicaments anticancéreux. Les études récentes suggèrent que VPA est associé avec une survie améliorée dans les gliomes de haut grade. Cependant, ses effets sur les gliomes de grade inférieur II/III n'ont pas été examinés. Cette étude a enquêté sur l'usage de VPA avec les grades II/III de tumeur, la progression histologique, la survie sans progression PFS et la survie totale (OS). 359 malades avec des gliomes de tous grades (II-IV) traités avec le temozolomide et l'anti-épileptique VPA ou un autre anti-épileptique entre janvier 1997 et juin 2013 au Massachusetts Hôpital Général ont été analysés rétrospectivement. Après ajustement, VPA a été associé avec une baisse de 28% du hasard de mort (p = 0.031) et une baisse de 28% dans le hasard de progression ou mort (p = 0.015) dans le glioblastome. En outre, la dose de VPA a correspondu avec un ratio de hasard de mort réduit par 7% (p = 0.002) et réduit le hasard de progression ou mort par 5% (p <0.001) par chaque 100 g d'augmentation dans la dose totale. Inversement, pour les gliomes de grade II et III, VPA est associé au même ratio augmenté de 118% (p = 0.014), et pour chaque 100 g supplémentaire de VPA, le ratio hasard de progression ou mort est augmenté de 4%, bien que pas statistiquement important (p = 0.064). De plus, les grades II et III qui prenaient VPA avaient 2,17 fois plus de risque de progression histologique (p = 0.020), bien que cet effet ne fût plus important après ajustement.
Conclusion :
En conclusion, VPA a été associé avec une survie améliorée dans le glioblastome d' une manière dose-dépendante. Cependant, dans les gliomes de grades II et III, VPA a été corrélé à une progression histologique et une diminution de la survie sans progression. Une future évaluation du traitement VPA pour les malades avec gliomes est garantie pour confirmer ces conclusions.

Pubmed : 26830093

Vocabulaire

Anti-épileptiques, acide valproïque
L'acide valproïque ou acide 2-propylpentanoïque (C8H16O2) ainsi que ses sels, les valproates (principalement le valproate de sodium, le sel de sodium) sont des médicaments antiépileptiques (anticonvulsivant), thymorégulateurs et calmants.
L'acide valproïque affecte les neurotransmetteurs GABA (en tant qu'inhibiteur de la GABA transaminase). L'acide valproïque est aussi un inhibiteur des histones désacétylases (HDAC) aux concentrations correspondant à une utilisation clinique2. Cette activité sur les HDAC se traduit par une activité de différentiation sur certains types cellulaires y compris cancéreux, et pourrait expliquer les effets tératogènes de ce médicament.


Page accueil