07/09/2022
GFME actualité 743
Page accueil
Suite
Actualité de la recherche scientifique 743 sur le glioblastome


GFME

La privation de sucre pourrait combattre le glioblastome

Actualité 743 du 7 septembre 2022

Actualité précédente 742

On recommande aux malades d'un cancer de faire du sport car les muscles sont prioritaires pour le glucose ou sucre, notre énergie comme l'essence pour notre voiture sur la tumeur ou le cancer.

Une trouvaille par hasard

Les neuro-chirurgiens utilisent du 5 ALA pour mieux voir les tumeurs et des chercheurs ont constaté que ce médicament photo-sensible est un inhibiteur de l'enzyme de la glycolise, la LDH. Le 5 ALA est un médicament allemand qui vient d'être validé par la FDA après l'Europe.
Les chercheurs pensent faire des essais sur le glioblastome pour voir l'action du 5-ALA à long terme sur le glioblastome.


Résumé : 

LDH : bloquer l'enzyme lactate déshydrogénase aiderait à traiter le glioblastome

Dans leur recherche, les experts se sont intéressés à l’acide 5-aminolévulinique (5-ALA), un médicament photosensible. Ils ont découvert que ce traitement était en plus un puissant inhibiteur du lactate déshydrogénase (LDH) une enzyme de la glycolyse.

“Plus précisément, nous avons découvert que le 5-ALA peut bloquer une enzyme impliquée dans la glycolyse (LDH). Nous avons constaté que le 5-ALA a une puissance d'inhibition de la LDH comparable à d'autres inhibiteurs de la LDH établis, tels que l'oxamate ou l'acide tartronique. Néanmoins, le 5-ALA a un taux d'accumulation élevé dans les cancers et plus particulièrement dans le cancer incurable du cerveau, le glioblastome multiforme (GBM), ce qui constitue un avantage important”, expliquent les auteurs dans leur étude.

Cette découverte est importante car la plupart des cellules tumorales tirent leur énergie de la glycolyse, ou de la dégradation du glucose. Ainsi, l'interruption de la glycolyse dans les cellules cancéreuses peut les forcer à mourir car elles sont incapables de couvrir leurs besoins énergétiques à partir d'autres sources.

L'avantage du 5-ALA en tant qu'inhibiteur de la LDH est qu'il s'accumule spécifiquement dans les tumeurs GBM, soit des dizaines de fois plus que dans les cellules normales. Cela conduit donc à faire diminuer, voire disparaître plus facilement le sucre des cellules glioblastomes.

Qu’est-ce que la lactate déshydrogénase (LDH) ?

La lactate-deshydrogénase (LDH) est une enzyme importante dans le métabolisme des sucres, la transformation des sucres en énergie, afin que les cellules puissent les utiliser. On la retrouve dans les cellules de différents organes et tissus : rein, cœur, muscles, pancréas, rate, foie, cerveau, poumons, peau, globules rouges, placenta…

En cas de maladie ou de lésion qui endommage les cellules, des LDH sont libérés dans le flux sanguin. Une hausse du niveau de cette enzyme dans le sang témoigne d’un dommage grave ou chronique de cellules. Mais d'autres tests seront nécessaires pour en découvrir la cause. De plus, des niveaux élevés de LDH sont rares et n'indiquent pas nécessairement un problème.

Médicament 5-ALA : un traitement prometteur contre le glioblastome

Les scientifiques insistent sur l’importance du médicament 5-ALA contre le LDH : "nous montrons ici que l'administration continue de 5-ALA a tué les cellules GBM en fonction de leur dépendance à la glycolyse. Nous avons en outre découvert que 20 % du 5-ALA administré en externe est engagé dans l'inhibition de la LDH, comme lorsque la LDH était préchargée par un autre inhibiteur”.

Le Dr Theodossis Theodossiou, auteur de l’étude se félicite de cette découvert : “Nous sommes ravis d'avoir découvert cette propriété alternative du 5-ALA. Le fait que le 5-ALA soit approuvé pour la détection des gliomes malins et du GBM rend nos découvertes plus précieuses et plus facile à appliquer en clinique à des fins de détection, le 5-ALA n'est appliqué aux patients que pendant quelques heures, ce qui n'est pas suffisant pour tuer les cellules cancéreuses par perturbation de la glycolyse. Cependant, une administration prolongée pendant un ou plusieurs jours pourrait entraîner des résultats curatifs, pour une maladie qui est actuellement incurable et mortelle."

Cette découverte est donc très positive pour les auteurs. En effet, cela pourrait permettre d’ouvrir de nouvelles voies pour le traitement du glioblastome, et potentiellement pour d'autres types de cancer.

Le 5-ALA est approuvé par la FDA américaine pour la chirurgie des gliomes

Auteurs : Hadjipanayis CG 1, 2 , Stummer W 3 . 1 Icahn School of Medicine au mont Sinaï, New York, NY, États-Unis. 2 Département de neurochirurgie, Mount Sinai Beth Israël, New York, NY, États-Unis.  3 Département de neurochirurgie, Universitätsklinikum Münster, Münster, Allemagne.

Résumé :
La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé l’acide 5-aminolévulinique (5-ALA; Gleolan ®; photonamic GmbH and Co. KG) pour utilisation en tant qu'agent d'imagerie optique peropératoire chez les patients présentant des gliomes présumés de haut grade (HGG) en 2017. Il s'agit du premier agent d'imagerie optique approuvé en tant qu'additif pour la visualisation de tissu malin lors d'une intervention chirurgicale de tumeurs cérébrales. L’approbation est intervenue une décennie après l’approbation européenne et un essai multicentrique de phase III randomisé confirmant que les chirurgiens utilisant une chirurgie guidée par fluorescence 5-ALA pouvaient réaliser des résections plus complètes des tumeurs chez les patients atteints de gliome de haut grade et obtenir de meilleurs résultats que la microchirurgie conventionnelle. Une grande partie du retard dans l'approbation de la 5-ALA par la FDA des États-Unis est imputable à sa conceptualisation en tant qu'outil thérapeutique et non en tant qu'outil d'imagerie peropératoire.

Page accueil