07/07/2019
GFME, maladie, essais cliniques
Page accueil
Suite
Les derniers essais cliniques dans le monde sur les tumeurs de cerveau 2017-2019

GFME

Pour connaître rapidement les essais cliniques d'immunothérapie en cours sur clinicaltrials cliquer ici
-saisir dans le 1er cadre de recherche, la maladie, glioblastoma puis dans le 2ème champ immunotherapy par exemple et en 3ème le pays où vous êtes puis cliquer sur recherchez toutes les études.

Les derniers essais parus sur notre dernier journal n° 53, essais sur le site mondial https://clinicaltrials.gov/, cliquer ici

Les derniers essais en cours d’après le site Clinicaltrials

2019
1- (004/2019), Phase I, Etats-Unis, MD Anderson, Pet Scan F18 (fluciclovine) pour mesurer la taille de la tumeur contre IRM avec agent de contraste d'imagerie chez les patients traités par radiothérapie.
Les patients reçoivent le F18 de fluciclovine par voie intraveineuse (IV) et subissent 4 scanners TEP/TDM sur 10 minutes, associés à une IRM standard de traitement dans les 14 jours précédant la résection tumorale maximale initiale, dans les 7 jours précédant le début de la radiothérapie, 28 jours après la fin de la radiothérapie et 6 mois après la fin de la radiothérapie.
2- (04/2019), Phase I, Etats-Unis, John Hopkins, test de tolérance de 3 immunothérapies ajoutées au nivolumab, sur glioblastome récurrent, l’anticorps monoclonal anti-GITR MK-4166, l’inhibiteur de IDO1 INCB024360 et l’ipilimumab.
3 bras :
Bras A : nivolumab + anti-GITR-MK4166
Bras B: nivolumab + inhibiteur de l'IDO1 INCB024360
Bras C: nivolumab + ipilimumab
Cette recherche vise à déterminer s’il est sans danger de donner du nivolumab avec d’autres médicaments d’immunothérapie ciblés contre le glioblastome récurrent
 3 - (05/2019), Phase non précisée, France, ICM Val d’Aurelle Montpellier
Evaluation De La Perception De La Mémoire Dans Les Cancers Du Système Nerveux Central Et Non Central Et Le VIH (PROMESSE)
Un questionnaire de 20 minutes est mené par un neuropsychologue expérimenté ou un oncologue dans chaque centre pendant les soins standard. Selon les résultats des questionnaires et du test, les patients seront adressés et gérés par un neuropsychologue, un psychologue clinicien, un psychiatre ou un orthophoniste.
4 - (05/2019), Phase II, Etats-Unis, Los Angeles, test du Ramipril pour prévenir la perte de mémoire chez les personnes atteintes de glioblastome.
Il s'agit d'étudier un médicament oral, le Ramipril, visant à prévenir le déclin cognitif chez les patients atteints de glioblastome et recevant une irradiation cérébrale partielle + temozolomide. Dosage entre 2,5 à 5 mg à prendre pendant 4 mois.
5 - (04/2019), Phase1, San Francisco, BGB-290 + temozolomide dans le traitement des gliomes de grade I-IV avec mutation IDH 1-2
Cet essai de phase I étudie les effets secondaires et la meilleure dose de BGB-290 + temozolomide chez des adolescents et de jeunes adultes présentant un gliome de grade I-IV avec mutation IDH1/2 nouvellement diagnostiqué ou réapparu. Le BGB-290 peut arrêter la croissance des cellules tumorales en bloquant certaines des enzymes nécessaires à la croissance cellulaire.

2018
- (09/2018), Phase II, Etats-Unis, Dana-Farber, pembrolizumab + bevacizumab + ré-irradiation pour glioblastome récidivant avec ou sans  bevacizumab préalable.
Le grand Reardon pense que c’est le bon traitement pour le glioblastome qui confirmera aussi les bons résultats de Toulouse avec Durvalumab + ré-irradiation. A GFME on y croit.
2 - (07/2018), Phase 3, Allemagne, HIT-HGG pour glioblastome, astrocytome anaplasique et gliome du tronc cérébral pour enfants et adolescents de moins de 17 ans.
On rajoute au traitement standard un antiépileptique, la depakine, HDAC inhibiteur  et un antipaludéen, la Chloroquine.

3- (08/2018, CHU Marseille Timone, essai de phase I d’un anticorps monoclonal Mab, Andecaliximab/GS-5745  un inhibiteur de la matrice métalloprotéinase 9 (MMP9) Mab, en association avec le bevacizumab chez des patients avec glioblastome récurrent.
On cherche à déterminer le maximum de dose toléré de G5 5745, entre 200 et 1800 mg toutes les 2 semaines
4- (05/2018), CHU Marseille Timone, Cohorte prospective de patients atteints d'un glioblastome nouvellement diagnostiqué, analyse de l'expression de MMP2 et MMP9 et corrélation avec les caractéristiques de neuro-imagerie. (MM-prédire)
Les taux plasmatiques de MMP2, MMP9, du facteur de croissance endothélial vasculaire A (VEGFA), du récepteur du facteur de croissance endothélial vasculaire 2 (VEGFR2), du facteur 1 stromal (SDF1) et du récepteur de chimiokine 4 (CXCR4) seront analysés par dosage immun enzymatique (ELISA) en pré-, et postopératoire, avant radiothérapie, et avant temozolomide adjuvant puis à la rechute du glioblastome.

5- (06/2018), France Lille, phase 1b, TG02 + temozolomide (MGMT méthylé) ou radiothérapie (MGMT non méthylé) pour astrocytome III nouvellement diagnostiqué ou récidivant chez patients âgés IDH1R132H non muté.
TG02 est un nouvel inhibiteur oral de multiples kinases cycline dépendantes, CDKs, JAK2 et FLT3
6 - (06/2018),
France, La Timone et Clairval, Cohorte prospective de patients atteints de glioblastome nouvellement diagnostiqué, analyse de MMP2 et MMP9 et corrélation avec les images IRM.
MMP2 et MMP9 dégradent le collagène des cellules.
7- (07/2018), Etats-Unis, phase 1, Ibrutinib + radiothérapie + temozolomide chez des patients atteints d'un glioblastome nouvellement diagnostiqué
L'Ibrutinib (Imbruvica) est une petite molécule qui se lie à la tyrosine kinase de Bruton (BTK) importante chez les lymphocytes B. Le médicament est déjà utilisé dans les lymphomes ou  la leucémie.
8 - (06/2018), Phase 1, Etats-Unis, Washington, 4 vaccins peptidiques Neovax en sous-cutané + anti-PD1, Nivolumab (Opdivo) seul puis + Ipilimumab (Yervoy) pour glioblastome nouvellement diagnostiqué, MGMT non méthylé.
Neovax ce sont
4 vaccins poly-ICLC injectés en sous-cutané chaque semaine.
9 - (03/2018), Etats-Unis, Lee Moffitt, Tampa, Floride, phase 1,  Pembrolizumab (Keytruda) + Vorinostat (Zolinza) + temozolomide + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Vorinostat est un inhibiteur d’histone déacétylase HDAC.
10- (06/2018), Etats-Unis, Clinique Cleveland, phase 1, ruxolitinib + radiothérapie + temozolomide sur gliomes III et glioblastome.
le ruxolitinib est un inhibiteur des kinase Janus, JAK 1 et 2
11- (07/2018), Etats-Unis, MD Anderson, phase 1, EDO-S101 pour glioblastome  MGMT non méthylé
La tinostamustine (EDO-S101) améliore l'accès aux brins d'ADN dans les cellules cancéreuses et réduit la résistance de MGMT non méthylé qui récupère les CH3 des chimiothérapies alkylantes.

12- (03/2018), phase 2, Dana Farber Etats-Unis, nivolumab 240 mg + bevacizumab 10 mg/kg toutes les 2 semaines versus nivolumab 240 mg + bevacizumab 3 mg/kg toutes les 2 semaines pour glioblastome récurrent, 1ère ou 2ème récidive.
Tirage au sort pour le bras de l’étude
13- (02/2018), Phase II, Etats-Unis, essai de phase II, ouvert, à bras unique de nivolumab + ipilimumab + radiothérapie de courte durée sur glioblastome MGMT non méthylé nouvellement diagnostiqué
14 - (03/2018), Phase 1, Etats-Unis, MD Anderson seulement, EDO-S101, avec ou après radiothérapie pour glioblastome MGMT non méthylé.
Etude de phase I, non validée FDA, pour étudier la sécurité et l'efficacité de l'EDO-S101, un inhibiteur HDAC.
15 - (01/2018) Allemagne, Heidelberg, phase I/II, Pr Wick, NCT Neuro Master Match - N²M² (NOA-20) (N²M²)
L'objectif de N2M2 est l'amélioration de la survie globale des patients atteints de glioblastome, MGMT non méthylé, basé sur l’analyse moléculaire pour des thérapies ciblées avec les médicaments APG101, alectinib, dasanutlin,  atezolizumab, vismodegib, temsirolimus, palbociclib.

2017
1 - (12/2017), Allemagne (Heidelberg) et Etats-Unis, dabrafenib (Tafinlar) 150 mg 2 fois/jour + trametinib (Mekinist) 2 mg 1 fois par jour de Novartis pour enfants et adolescents atteints de gliome de bas grade positif à la mutation BRAF V600 ou de gliome de haut grade réfractaire.
Dabrafenib
est un anti BRAF et trametinib un anti MEK
2- (12/2017),
Allemagne, Pays-Bas, essai international de phase III du groupe d'étude HIT-HGG pour le gliome de haut grade, celui du tronc cérébral, de la gliomatose pour enfants > 3 ans et adolescents < 18 ans, radiothérapie + temozolomide 75 mg/m2/jour + acide valproïque 10 mg/kg ou + chloroquine.
L’acide valproïque est un antiépileptique et la chloroquine un antipaludisme.

3- (05/2017), France et Monde, phase 2 randomisée, temozolomide + radiothérapie + nivolumab versus temozolomide + placébo.
4 CLCC participent : Oscar Lambret, Lille, Eugène Marquis, Rennes, Claudius Rigaud, Toulouse et Hôpital Wertheimer Lyon.
4 - (12/2017),
Etats-Unis, phase II randomisée, DSP-7888 + bevacizumab versus bevacizumab pour glioblastome récurrent ou progressif après un traitement initial.
DSP-7888 
est un vaccin peptidique avec des activités immunomodulatrices et antinéoplasiques potentielles.

5- (09/2017), phase 2, Dana Farber Etats-Unis, bavituximab + temozolomide + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le bavituximab de Peregrine est un anticorps monoclonal immunomodulateur expérimental qui cible la phosphatidylsérine (PS), un phospholipide qui inhibe la capacité des cellules immunitaires à reconnaître les cellules tumorales.
6- (09/2017), phase 1/2a, France, Hôpital de La Salpêtrière, sécurité et efficacité du Virus Oncolytique armé pour la chimiothérapie locale, TG6002 / 5-FC, chez des patients atteints de glioblastome récurrent 
(ONCOVIRAC)

TG6002 de Transgen est une immunothérapie oncolytique  conçue pour induire la dégradation des cellules cancéreuses (oncolyse) et permettre la production locale de chimiothérapie (5-FU) dans la tumeur. Le premier patient a reçu le traitement le 26/10/2017.
7- (02/2017), Phase non précisée, France, hôpital Roger Salengro Lille, Thérapie photo-dynamique peropératoire (anesthésie) du glioblastome
(INDYGO)
Explication du professeur Nicolas Reyns sur la video :
Voir la vidéo
8- (08/2017), France, phase I/II,
Sécurité de l'ouverture temporaire et réversible de la barrière hémato-encéphalique avec le SonoCloud  + chimiothérapie de Carboplatine
Le Sonocloud est un implant pour émettre des ultrasons dans le cerveau, dilater la barrière hémato-encéphalique et favoriser le passage du Carboplatine. Renseignements auprès du Professeur Alexandre CARPENTIER, La Salpêtrière
9- (03/2017), Phase I/II, France, radiothérapie stéréotaxique hypofractionnée + durvalumab pour glioblastome récurrent (STERIMGLI).
2 bras, l’un de radiothérapie seule, l’autre de durvalumab, inhibiteur PD-1 d’Astrazeneca.
10 centres participants
CLCC Institut de cancérologie de L'Ouest recrute à 49055 Angers, contact : Dr Augustin MERVOYER, tél. : 02 40 67 99 00, mail :  
Hôpital Avicenne, ne recrute pas encore à 93000 Bobigny, contact : Pr. Antoine CARPENTIER, tél. :  01 48 95 54 01, mail :  
Centre François Baclesse, ne recrute pas encore à 14 000 Caen, contact : Dr Dinu STEFAN,  tél. :  02 31 45 50 20    mail :     
Centre Georges François Leclerc, ne recrute pas encore à 21000 Dijon, contact : Dr Gilles tél. :  03 80 73 75 18, mail : gtruc@cgfl.fr   
Institut Régional du Cancer de Montpellier, ne recrute pas encore à  34298 Montpellier, contact : Dr Marie CHARISSOUX, tél. : 04 67 61 37 16, mail : marie.charissoux@icm.unicancer.fr   
Hôpital Pitié Salpêtrière, ne recrute pas encore à 75013 Paris, contact: Loïc FEUVRET, 01 42 17 81 60, mail : loic.feuvret@aphp.fr   
Institut Curie, ne recrute pas encore à 92210, Saint-Cloud, contact : Dr Pierre VERELLE, tél. : 01 41 11 15 15, mail :   
Centre Paul Strauss Strasbourg, ne recrute pas encore à 67000 Strasbourg, France , contact : Dr Georges NOEL, tél. : 03 88 25 24 78,
mail:   
Institut Claudius Regaud, recrute à 31000 Toulouse, France, contact : Pr Elizabeth COHEN-JONATHAN MOYAL, tél. : 05 31 15 99 07, mail 
Institut Gustave Roussy, ne recrute pas encore à  94 800 Villejuif, Contact : Dr Frédéric D'HERMAIN, tél. : 01 42 11 62 20 , mail 
10- (06/2017), Phase 2, Etats-Unis, Mayo Clinic, Pembrolizumab (MK-3475) et traitement standard dans le traitement des patients atteints de glioblastome.
On cherche à savoir comment agit le pembrolizumab avec le temozolomide ou la radiothérapie.
11-(12/2017) Phase 1, Mayo Clinic Etats-Unis, thérapie par vaccin et cellules tueuses induites par les cytokines dans le traitement des patients avec glioblastome récurrent.
Le vaccin est fabriqué à partir des globules blancs d'une personne mélangés à des protéines tumorales provenant de glioblastome d'une autre personne.  Les cellules tueuses induites par les cytokines sont des globules blancs avec une puissante capacité à tuer les cellules de glioblastome.
12-(09/2017) Phase 1, Duke, Etats-Unis
Cellules CAR-T intracérébrales EGFR-vIII pour le glioblastome récurrent (INTERCEPT)
Le récepteur antigène chimérique utilisé visera EGFRvIII, qui est exprimé sur un sous-ensemble de patients. Les lymphocytes T, B, NK dérivés des patients seront génétiquement modifiées avec un vecteur viral codant pour l’antigène chimérique.
13- (09/2017), phase III, France, 8 centres, immunothérapie avec  nivolumab + radiothérapie versus témozolomide + radiothérapie pour patients nouvellement diagnostiqués avec glioblastome MGMT non méthylé. (CheckMate 498) 
Pour la France, 8 centres, Bobigny, Lyon, Lille, Marseille, Paris, Rennes, Toulouse et Nancy. Se renseigner, on recrute.
14- (09/2017), Phase III, France, 8 centres, immunothérapie avec temozolomide + radiothérapie + nivolumab ou placebo, pour les patients nouvellement diagnostiqués avec glioblastome MGMT méthylé (CheckMate548),
Les 8 centres sont les mêmes que ceux de l’essai précédent
15- (09/2017), France, 10 centres, phase II, immunothérapie avec Durvalumab (anti PD-L1) + radiothérapie stéréotaxique hypofractée pour les patients présentant un glioblastome récurrent (STERIMGLI)
10 centres, CHU Bobigny, La Salpêtrière, Institut Curie,  ICO Angers, CLCC Baclesse Caen, Leclerc Dijon, Paul Strauss Strasbourg, Claudius Rigaud Toulouse, et IGR Villejuif.
16- (02/2017), Phase I/II, France, CLCC Lacassagne Nice, Pazopanib + temozolomide pour glioblastome nouvellement diagnostiqué (PAZOGLIO) après RT + temozolomide.
Le pazopanib est un inhibiteur tyrosine-kinase oral, visant VEGFR1, 2, 3, les récepteurs plaquettaires PDGFRα et PDGFRβ et le récepteur du facteur de cellule souche c-KIT. Il est prescrit dans de nombreux cancers à 800 mg/1 fois par jour. Assez voisin du lentavinib. Se renseigner auprès du Dr Christine LOVERA 
5- (08/2016), Phase I, Nantes, ICO René Gauducheau, acide folinique pour moduler le gène MGMT dans le glioblastome (FOLAGLI)
L'acide folinique est utilisé en adjuvant des chimiothérapies impliquant certains produits comme le fluorouracile ou le méthotrexate. Se renseigner auprès du Professeur Mario CAMPONE. 
17- (08/2017), phase I/II, sécurité de l'ouverture de la barrière hémato-encéphalique avec le SonoCloud  + Carboplatine
Le Sonocloud est un implant pour émettre des ultrasons dans le cerveau, dilater la barrière hémato-encéphalique et favoriser le passage du Carboplatine.
Renseignement auprès du Professeur Alexandre CARPENTIER, La Salpêtrière.
18- (05/2017), CHU de Lille, thérapie photo-thérapeutique intra-opératoire du Glioblastome (INDYGO)
Il s’agit d’évaluer la faisabilité d'un protocole 5-ALA-PpIX (protoporhyrine IX) médié par PDT. Ce traitement s’ajoute à la chirurgie maximale suivie d'une radiochimothérapie selon le protocole Stupp. Renseignements auprès du Dr Nicolas REYNS au CHU de Lille.
19- (02/2017), phase II, Dana-Farber E-U, Essai de dépistage individualisé de la thérapie innovante en glioblastome (INSIGhT)
Essai de neratinib + CC-115 + abemaciclib

20- (01/2017), Phase II, Etats-Unis, MD-Anderson, thérapie par laser thermique interstitiel, LITT + Lomustine pour glioblastome récurrent.
LITT est un laser thermique. Le traitement de lomustine commence 14-35 jours après la chirurgie LITT.
21- (05/2017), Phase II, Etats-Unis, Dana Farber, bavituximab + temozolomide + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le bavituximab du laboratoire Peregrine est un anticorps monoclonal IgG3 qui se lie à des phospholipides anioniques pour inhiber la croissance tumorale en stimulant la cytotoxicité cellulaire dépendante d'anticorps. On pense également que l'agent limite les signaux immunosuppresseurs pour réactiver le système immunitaire.
22- (02/2017), phase II, Allemagne, Mannheim, gamma knife sur résidu tumoral de glioblastome 24-72 heures après la chirurgie de 15 grays suivi du protocole stupp temozolomide + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
23- (01/2017), Phase II, Etats-Unis, Maryland, pembrolizumab + temozolomide + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqué avec ou sans HSPPC-96
HSPPC est un vaccin peptidique avec une protéine de choc thermique HSP.
24- (05/2017), Phase I/II, Etats-Unis, MD-Anderson, temozolomide + atezolizumab (Tecentriq) + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Atezolizumab est le nouveau vaccin de Roche inhibiteur de PD-L1.
25- (01/2017), phase II, Etats-Unis Tanibirumab, (TTAC-0001 ) pour glioblastome récurrent.
Le tanibirumab est un antiangiogénique, inhibiteur de VEGFR-2/KDR.
26- (04/2017), phase I,  Etats-Unis, Inhibiteur MDM2 (AMG-232) sur glioblastome nouvellement diagnostiqué ou récurrent
L’inhibiteur MDM2 AMG-232 est un inhibiteur de pipéridinone oral qui se lie à la protéine MDM2 pour empêcher sa liaison au domaine d'activation transcriptionnel de la protéine suppresseur de tumeur p53. En empêchant cette interaction MDM2-p53, l'activité transcriptionnelle de p53 est restaurée et conduit à l'apoptose des cellules tumorales.
27 - (12/2017), Allemagne (Heidelberg) et Etats-Unis, dabrafenib (Tafinlar) 150 mg 2 fois/jour + trametinib (Mekinist) 2 mg 1 fois par jour de Novartis pour enfants et adolescents atteints de gliome de bas grade positif à la mutation BRAF V600 ou de gliome de haut grade réfractaire.
Dabrafenib
est un anti BRAF et trametinib un anti MEK
28 - (12/2017),
Allemagne, Pays-Bas, essai international de phase III du groupe d'étude HIT-HGG pour le gliome de haut grade, celui du tronc cérébral, de la gliomatose pour enfants > 3 ans et adolescents < 18 ans, radiothérapie + temozolomide 75 mg/m2/jour + acide valproïque 10 mg/kg ou + chloroquine.
L’acide valproïque est un antiépileptique et la chloroquine un antipaludisme.
Essai en cours actuellement en France
Essai clinique d'immunothérapie avec le nivolumab de BMS en cours de recrutement dans 8 CHU français pour glioblastome nouvellement diagnostiqué et MGMT silencieux (méthylé)
(01/2016), phase II, Etats-Unis, Europe, Japon, Russie, nivolumab ou placebo + traitement standard
Pour glioblastome nouvellement diagnostiqué.
Le grand essai d'immunothérapie avec le Nivolumab de BMS a commencé et recrute dans 8 centres en France et concerne les patients nouvellement diagnostiqués qui n'ont pas encore commencé la radiochimiothérapie et le plus important, MGMT silencieux (promoteur du gène méthylé).
Le lien pour l'immunothérapie avec Nivolumab + temozolomide + radiothérapie versus placebo  + temozolomide + radiothérapie pour glioblastome nouvellement diagnostiqués (attention, il faut MGMT méthylé)

Référence
Et les centres où on recrute actuellement :
Référence
Nancy, Bobigny, Lille, Lyon,Marseille, La Salpêtrière, Rennes et Toulouse.

 

Le grand espoir

nivolumab.jpg
Cliquer pour agrandir

Nivolumab ou Opdivo


C’est le grand essai de tous les espoirs de BMS avec le durvalumab, un anticorps anti-CD137 qui accroit la production de lymphocytes T CD8+ et nivolumab qui bloque la cible PD1 et empêche sa liaison avec PDL1 produite par la tumeur pour endormir le système immunitaire.

La suite des essais cliniques, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009.

Page accueil